Les troubles peuvent être présents dès les premières semaines de grossesse et vont diminuer jusqu’à disparaître à la fin du premier trimestre.

Sensation de malaise, jambes lourdes, constipation, nausées… Ces maux peuvent être nombreux en début de grossesse.

Les nausées

75% des femmes enceintes sont touchées par les nausées ! Vous vous sentez en permanence le cœur au bord des lèvres… Voici quelques astuces…

Les nausées peuvent apparaître dès le réveil, parce que vous êtes à jeun. Faites-vous servir un petit-déjeuner au lit le week-end, en semaine préparez un en-cas la veille que vous mangerez avant de vous lever, puis restez allongée un peu de temps.

Si les nausées apparaissent dans la journée, fractionnez vos repas pour éviter de vous retrouver l’estomac vide. Mangez toutes les 2 ou 3 heures, léger : pas trop gras, sucré ou épicé.

Les nausées de la grossesse peuvent être provoquées par des odeurs de nourriture ou un parfum. Demandez à votre entourage de faire attention lorsque vous êtes là.

Surtout pas d’automédication, allez voir votre médecin : si les nausées sont difficilement supportables, si vous vomissez, vous avez perdu du poids ou que vous avez des difficultés à vous hydrater correctement.

Les sensations de malaise

Ces sensations sont certainement dues à des hypoglycémies, mangez dès que vous les sentez arriver.

L’hypotension orthostatique peut être une autre raison de ces malaises : c’est un étourdissement lorsque vous vous relevez, un chute brutale de tension. Levez-vous doucement, pour éviter une chute.

La constipation

L’appareil digestif est ralenti pendant la grossesse, la faute aux hormones.

Pour améliorer votre transit :

  • Hydratez-vous suffisamment, c’est essentiel pour ne pas assécher les selles.
  • Préférez une alimentation riche en fibres, légumes verts, fruits et céréales complètes.
  • Mangez un kiwi, du raisin dès le matin. Les pruneaux peuvent être efficaces.
  • Buvez des eaux riches en magnésium.

L’aérophagie

Douleurs, ballonnements, gargouillis… C’est une accumulation de gaz au niveau de l’estomac ou des intestins.

  • Évitez pendant un certain temps les légumineuses et les choux. 
  • Limitez le pain et les eaux gazeuses, préférez une alimentation légère.
  • Mangez au calme, sans précipitation.

Les brûlures d’estomac

Elles peuvent s’intensifier tout au long de la grossesse. Les douleurs peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée et de la nuit.

  • Évitez les aliments gras comme les fritures, les plats en sauce, les épices et le jus d’orange.
  • Croquez quelques amandes, cela peut vous soulager.
  • Attendez 2 heures après le repas pour vous allonger, sinon en position demi-assise.

L’hypersalivation ou l’hypersialorrhée

Il n’y a pas vraiment de remède à cela, elle va disparaître progressivement après le quatrième mois de grossesse.

Si elle est excessive et qu’elle vous rend nauséeuse, crachez dès que vous le pouvez. Ayez toujours des mouchoirs en papier avec vous.

Les jambes lourdes

Vos jambes peuvent vous faire souffrir dès le début de la grossesse, surtout si vous en souffrez habituellement, en dehors de la grossesse. Le volume sanguin augmente dès les premières semaines de grossesse. Le système veineux doit drainer plus de sang et souffre, il manque de tonicité pour faire remonter le sang vers le cœur.

Il vaut mieux agir tôt pour en limiter les effets : jambes lourdes et/ou gonflées, pétéchies (plaques violacées de petits vaisseaux éclatés), varices aux jambes ou vulvaires, hémorroïdes…

Il existe des gestes préventifs :

  • Évitez la chaleur : bains chauds, chauffage au sol
  • Portez des bas de contention, ils peuvent être prescrits et remboursés
  • Allongez-vous sur le dos, les jambes contre un mur après votre journée au travail
  • Surélevez le bas de votre matelas en glissant un oreiller dessous
  • Surveillez votre posture :
    • Évitez les chaussures à talons
    • Basculez le bassin en avant pour limiter la cambrure et libérer la pression sur l’aine

Votre médecin peut vous prescrire des veinotoniques.

Les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont dus aux problèmes de circulation et aggravés par la constipation.

Commencez par traiter la constipation. Lorsque vous êtes aux toilettes ne poussez pas, cette pression vers le bas fait sortir les hémorroïdes. Pour stimuler votre péristaltisme abdominal, placez un marchepied sous vos pieds. Vous reproduirez alors la position naturelle et vous pousserez moins vers le bas.

Qu’ils soient d’ordre digestif ou circulatoire, ces troubles de la grossesse ne durent que quelques semaines. Pour vous aider dans ces moments, pensez à ce qu’il se passe au creux de votre ventre, c’est la magie de la vie et tout votre corps travaille pour ce bébé.

Partagez votre expérience, votre avis sur cet article, en commentaire !

Articles similaires

Grossesse : 7 conseils pour une rentrée zen et positive

1 Une alimentation saine pour faire le plein d’énergie Remplissez votre assiette de légumes verts, rouges et oranges pour faire le plein de vitamines A, C et E : brocolis, patates douces, épinards, navet, courge, chou frisé, blette... A savourer en salade ou en soupe....

A la rencontre de Valentina, jeune maman de Luca

Nous partageons avec vous le portrait de Valentina, toute jeune maman de Luca. Abonnée Taylorbox tout au long de sa grossesse et l'allaitement, nous avons rencontré une jeune femme rayonnante et inspirante. Elle nous parle de sa grossesse, de son vécu......

Prendre soin de soi pendant la grossesse

Ce n’est pas facile de prendre soin de soi. Ce ne sont que de petites habitudes à intégrer dans son quotidien… et pourtant on ne le fait pas souvent ! Il faut oser prendre soin de soi et dépasser ses limites ou ses à priori. Non, ce n’est pas égoïste.

Pin It on Pinterest

Share This